19/01/2011

Association CH(S)OSE - Collectif Handicaps et Sexualités

CH(S)OSE.JPGCréation de l’association CH(S)OSE

 

 

 

 

 

Pour un accès effectif à la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap

 

 

L’association CH(S)OSE a été créée le 5 janvier 2011 à l’initiative du Collectif Handicaps et Sexualités (CHS). Parce que le CHS ose, l’association CH(S)OSE a pour objectif de militer en faveur d’un accès effectif à la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap, notamment à travers la création de services d'accompagnement sexuel.

L’association souhaite fédérer des personnes morales et physiques (personnes en situation de handicap, professionnels, etc.) autour des orientations et des actions du CHS et soutenir la création de dispositifs associatifs ou publics concernant la vie affective et sexuelle des personnes majeures en situation de handicap.

 

Pour CH(S)OSE, un service d’accompagnement sexuel doit être un service d’information, de mise en relation et d’aide à la formulation de la demande de la personne en situation de handicap avec l’assistant sexuel. L’assistance sexuelle telle qu’elle est déjà en usage dans de nombreux pays (plus particulièrement dans les pays du Nord de l’Europe, aux Etats-Unis et en Israël) consiste à prodiguer, dans le respect, une attention sensuelle, érotique et/ou sexuelle à une personne en situation de handicap ou à permettre – à leur demande – l’acte sexuel à deux personnes qui ne peuvent l’accomplir sans aide.

 

Lors de l’assemblée constitutive du 5 janvier dernier, le conseil d’administration et le bureau ont été élus à l’unanimité. Le bureau est constitué de 3 personnes morales et 2 personnes physiques :

Présidente : Mme Pascale Ribes, représentant l’APF ;

Vice-président : M. Marcel Nuss ;

Secrétaire : M. Louis Bonet, représentant le GIHP ;

Secrétaire-adjoint : M. Jean-Pierre Ringler, représentant la CHA ;

Trésorière : Mme Catherine Deschamps.

 

Informations complémentaires et adhésions : chs.ose@gmail.com

GC

Commentaires

IL y à peu, j'ai pris connaissance de la revendication "révolutionnaire"
portée par l'APF. Pourquoi ne pas aider concrètement les gens à avoir du plaisir sexuel, à une époque ou par exemple on revendique ce que l'on exprime comme un "droit" celui d'avoir recours à une autre femme pour devenir parent. La femme se résumant ainsi à un ventre, à une matrice dans le but de combler le vide existentiel d'un couple. Que pense de celà toutes ces femmes admirables qui luttent pour ne plus être considérées comme des paillasses. Pour en revenir à ce qui est désormais considéré comme un droit, que pense l'association le NID de cette proposition d'entretenir la prostitution? Quel progrès en effet! Les initiateurs de cette proposition ont ils pensés à l'image qu'auront d'eux même et de leurs clients ces auxiliaires du plaisir?
Sous le falacieux argument du progrès, l'être humain ne supporte plus la moindre frustration. Pour ces personnes en situation de handicap, n'y à t'il pas un combat plus urgent à mener que celui de la jouissance qui reste pour elles un enjeux individuel, intime? Peut être celui d'être considéré comme une personne responsable ayant le droit de vivre dignement, et non devenir l'objet ou la cible d'un slogan raccoleur! Trop souvent dispensé par ceux la même qui se disent les défenseurs des faibles.

Écrit par : Michon Michel | 24/01/2011

bonjour je travaille depuis 20 ans aupres de personnes tres lourdement handicapees et je peux affirmer que ces personnes sont en demande de vie sexuelle ,d affection et de calins.nous professionnels ne pouvont pas acceder à ces demandes ce n est pas notre role mais je comprends leurs attentes et ne comprends pas qu en france pays du droit de chacun on ne leur pas les moyens de repondre à leur demande
dans dautres pays en particulier la suisse ces demandes sont satisfaites tout n etant tres encadrées et il existe peu ou pas de derive
je m occupe aussi de personnes qui ont connu la sexualite avant leur handicap et c'est tres difficile pour elles de faire le deuil un de plus de cette vie ..................je pense qu il faut rapidement leur donner des moyens legaux et officiels de satisafaire ces besoins car ce sont des besoins sinon les derives sont là, dangereuses...

Écrit par : nat | 30/04/2011

moi je suit disponible pour fair de l'accompagnement

Écrit par : bernard | 15/01/2012

Bonjour à tous


Je me permets de vous contacter car, dans le cadre de mes études de journalisme, je prépare un sujet télé sur le handicap et la sexualité.

Un mois après la sortie du manifeste de Marcel Nuss, le sujet me parait d'actualité et doté d'un certain intérêt.

Nous souhaiterions vraiment rencontrer l'un de vos membres afin qu'il nous explique la teneur de son combat.

Je vous remercie d'avance pour votre coopération.

Écrit par : Alexandre | 11/12/2012

Bonjour,
je vous remercie de l'intérêt que vous portez à cette thématique. Nous avons bien sûr des compétences et des savoirs dans le domaine. Pour autant, il semble que la délégation départementale APF (rue Nationale à Lille) soit plus à même de vous répondre dans sa dimension militante (reconnaissance de cette nécessité, comme l'a clairement évoqué M. Nuss).
Je vous invite donc à prendre contact avec eux. Dans le cas d'une impossibilité pour eux, je pense qu'il serait envisageable de rencontrer un intervenant de la structure sur ce point.
Bien cordialement

Écrit par : CHENET Guillaume | 12/12/2012

A Limoux, le : 16/06/2014 …




Madame, Monsieur …





Objet : Candidature au poste d’animateur pour personnes handicapées mentales, légèrement déficientes.


Madame, Monsieur,



Suite à une longue période en contact avec des personnes adultes en situations de handicap divers, et variés, étant moi-même légèrement handicapé tout en étant autonome. Je me permets de vous proposer mes services. Mon but, est de permettre à certaines personnes reconnues handicapées, par les services de la Maison des Personnes Handicapées, (MDPH), de les aider à améliorer leurs relations sociales, en extérieur de toutes structures. En les recevant à mon domicile, pour diverses activités au chois des personnes reçues. Je pense correspondre parfaitement au profil du poste.

En effet, de par mon expérience durant plusieurs années en présence de ce type de personnes, soit en travaillant à leur contact directe, plus de 14 ans. Puis, en rendant à certaines d’entre elles des visites ponctuelles, dans les diverses structures qui les recevaient pour des périodes plus ou moins longues. Pour une d’entre elles, je me suis déplacé trois fois à Castelnaudary. D’autres, ont étés reçues à mon propre domicile. Je possède l'ensemble des connaissances et des qualités indispensables pour contribuer par l’activité au maintien de la vie sociale des personnes handicapées mentales, le respect, l’ouverture, l’écoute, la discussion, les aides dans la mesure où celles-ci sont dans mes capacités. Je pense être assez sociable, en confiance.

Ainsi, je saurai proposer des activités variées (discutions, écoutes, organisation de repas, avec partage ensemble, aides informatiques (création et mise en ligne avec référencement de sites internet ou blogs en quelques minutes ou au plus en quelques heures, bricolage, la liste n’est pas exhaustive, etc.), afin de les aider à s’intégrer et à améliorer l’image qu’elles ont d’elles mêmes.

Un emploi au sein de votre structure, mais en extérieur (mon domicile) me permettra d'évoluer dans mon parcours. Dynamique, créatif, appliqué, patient, polyvalent, sociable et ouvert, je n'aurai aucune difficulté à intégrer votre équipe, tout en restant libre de mes décisions et actes.

. Au cours de mon expérience je me suis spécialisé auprès des personnes handicapées mentales afin de proposer des activités variées et ludiques en faveur de leur intégration sociale et de leur bien-être. De plus, je maîtrise les contraintes d’hygiène etc.

Mon expérience me permet une connaissance pointue du travail auprès des personnes handicapées mentales, une grande polyvalence, une forte capacité d’adaptabilité, le sens de l’écoute et du partage


Je vous remercie de l’attention que vous porterez à ma candidature et vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.


Signature

Écrit par : ménager thierry | 17/06/2014

Les commentaires sont fermés.